CategoriesVoyages

15 jours aux Philippines : Manille, Banaue, Palawan

philippines life is a voyage

En Mars, on a troqué le froid parisien contre 15 jours au soleil lors d’un voyage aux Philippines.  Retour sur notre itinéraire entre association humanitaire, trek dans les rizières, plages paradisiaques… Un voyage aussi enrichissant que dépaysant

PREMIÈRE ÉTAPE DE NOTRE ITINÉRAIRE AUX PHILIPPINES : MANILLE

Comme pour notre voyage au Sri Lanka, on s’est envolés avec la compagnie aérienne Saudia.
Arrivés à Manille, la première étape de notre itinéraire, on découvre une capitale en effervescence, un joyeux bordel bruyant et ralenti par une circulation très dense (on passera d’ailleurs plusieurs heures dans les bouchons !). On peut vite s’y sentir oppressés et déstabilisés car en plus de la pollution et de la circulation, on se fait régulièrement alpaguer par des petits enfants qui mendient, ça fait un pincement au coeur car on aimerait pouvoir tous les aider.

De nombreux voyageurs conseillent de ne pas faire de séjour à Manille, on est tout de même restés 1 journée entière pour se reposer avant de partir pour notre trek à Banaue. On en a donc profité pour visiter le quartier historique d’Intramuros dans lequel on peut découvrir des vestiges de l’époque coloniale hispanique. On a arpenté les rues du quartier, visité la Casa Manila (une maison d’époque typique espagnole), le Fort Santiago (une citadelle construite par un conquérant espagnol).

Intramuros nous a fait penser à un musée géant, c’est un quartier très calme par rapport au reste de la ville, le passage obligé pour les voyageurs qui veulent bien passer un peu de temps à Manille. On y fait tout de même rapidement le tour, inutile d’y consacrer une journée entière. On est ensuite retournés se balader à Makati où on logeait, le quartier d’affaires de Manille où on trouve des grattes-ciel, des boutiques de luxe pour les familles les plus aisées et les expatriés.

DIRECTION LE NORD ET LE BUS DE NUIT VERS BANAUE !

Les rizières de Banaue & Batad

Notre itinéraire se poursuit vers le nord. Pour rejoindre Banaue/Batad et les fameuses « rice terraces », il n’y a pas 1000 solutions. On a opté pour le moyen le plus pratique et le plus économique comme la plupart des voyageurs, avec le bus de nuit de la compagnie Ohayami qui nous y mène en 9 heures (D’autres compagnies font le trajet depuis la gare routière de Sampaloc, Florida notamment). Contrairement à ce qu’on avait pu lire sur les blogs et forums, les conditions dans le bus n’étaient pas si horribles que ça, on a même réussi à plutôt bien dormir.
Un conseil : Prévoyez tout de même un petit plaid.

Arrivés à 7h du matin, on descend du bus et on tombe sur une foule de guides proposant leur service. De notre côté, on avait déjà booké notre guide avant de partir. On a fait appel à Franz, un philippin né à Banaue qui connaît sa région comme sa poche.

Il ne travaille exclusivement qu’avec des français qu’il considère bons en randonnée ! Il nous a accueilli avec un « Salut ma couille ! » qui annonçait la couleur : Pas de prise de tête, des rires et des blagues tous les kilomètres. On a pris un petit déjeuner bien consistant au 7th Heaven’s Café pour prendre des forces avant d’attaquer notre première journée de trek. Cet hôtel restaurant offre une vue panoramique incroyable sur Banaue et les rizières pour nous mettre dans l’ambiance. Franz nous a montré sur une carte l’itinéraire de nos 3 jours de trek. 32 kilomètres, ça nous paraissait tout à fait raisonnable. Par contre, on ne s’attendait pas vraiment à en faire 18 dès le premier jour ! Ahah !

Ce trek était sans aucun doute le plus fatiguant mais surtout le plus incroyable qu’on n’aura jamais fait ! Marcher le long des rizières, traverser les forêts, grimper sur les rochers, se baigner dans les cascades… On en a vraiment pris plein les yeux. Dès qu’on s’arrêtait pour admirer la vue qui s’offrait à nous, on en oubliait complètement la fatigue et les jambes courbaturées. Franz a parfaitement su s’adapter à notre rythme (lui il est capable d’avancer sans s’arrêter… Machine de guerre), il a su également nous re-booster en nous mettant de la musique (française, bien sûr) ou en faisant des pauses pour nous raconter l’histoire de la région.

On a eu énormément de chance avec la météo, on a eu 3 jours de grand soleil, alors qu’il a plu avant et après notre séjour 😀 . Le soir, on dormait dans des villages isolés entre les rizières, Cambulo et Batad. On y rejoignait tous les voyageurs de toute nationalité avec leurs guide, il y avait toujours une très bonne ambiance, comme une grande colonie de vacances. On se racontait nos péripéties de la journée, on chantait autour de la guitare. Il n’y avait aucun réseau mobile, on ne pouvait que savourer l’instant présent et profiter tous ensemble. Un vrai bonheur !

NOUVELLE ÉTAPE VERS PORT BARTON SUR PALAWAN

Photos de port Barton à Palawan (Philippines)

On a quitté Banaue en bus de nuit pour revenir prendre un avion à Manille direction Puerto Princesa avec la compagnie Cebu Pacific. Un van Recado nous a ensuite amené à Port Barton puis un bateau est venu nous chercher pour nous déposer chez Prince John, le lodge qu’on a réservé pour 3 jours.

Un véritable havre de paix, les pieds dans le sable face à la mer. On a été accueilli par le propriétaire John et son sourire radieux, un jeune philippin de seulement 24 ans qui nous fera passer un séjour magique chez lui. Avec seulement 4 bungalows face à la mer, on partageait le lieu avec quelques autres voyageurs étrangers fort sympathiques. Chacun faisait sa vie et on se retrouvait parfois tous ensemble pour le dîner. Que faire à Port Barton ? Se relaxer, déconnecter (seulement 3h d’électricité par jour), vivre au rythme du soleil, manger du poisson frais pêché le matin même, prendre le kayak pour rejoindre des plages totalement désertes, visiter des cascades, bref, une vie paradisiaque coupée du monde.

SUITE DE NOTRE ITINÉRAIRE VERS EL NIDO (PALAWAN)

Photos de El nido à Palawan (Philippines)

Après cet épisode de déconnexion totale, on a pris la direction d’El Nido, toujours sur l’île de Palawan dans l’archipel de Bacuit, qui a été choisi comme l’une des meilleures destinations au monde en 2007 par National Geographic. Après une première exploration de la ville, on a rapidement compris que c’était un lieu très touristique ! Des bars et restaurants tout le long de la baie de Bacuit, des shops de souvenirs partout dans la ville, de nombreuses des agences de tourisme vendant des tours de bateau… Tout était destiné à ce que les touristes mettent la main au portefeuille.

On logeait à l’hôtel Rosanna’s Pension qui avait l’avantage d’offrir un balcon très agréable avec vue sur la baie de Bacuit. On adorait s’y poser en début et fin de journée pour admirer la vue.

Pour explorer les îles de de la Baie de Bacuit, il faut faire comme tout le monde et opter pour une excursion en banca (bateau). Il est possible de faire des tours de 1 à 4 jours avec un choix entre 4 itinéraires différents (A, B, C et D). On a choisi les tours A et C (les plus populaires) en 2 jours, avec 1 nuit au camping sur une plage privée, en passant par l’agence El Nido Paradise. On a découvert avec le tour A le Secret Lagoon, le Big Lagoon, le Small Lagoon et la plage des Seven Commandos. Avec le tour C, on a mis le cap sur Dilumacad Island et Helicopter Island, puis Tapiutan Island. Enfin, on a fait un stop sur l’île de Matinloc, réputée pour sa plage secrète. On s’arrêtait de temps à autres sur des spots de snorkelling, mais il n’y avait malheureusement plus grand chose à voir sous l’eau… Ce tourisme de masse a bien endommagé les fonds marins malheureusement… 😥 La nuit au camping était mémorable, mais je vous le raconterai dans un prochain article sur El Nido 😉

LE RETOUR VERS MANILLE

Manille aux Philippines

On est revenus sur Manille avec la compagnie AirSwift depuis le petit aéroport d’El Nido.
On s’est donné rendez-vous avec Marie-Cécile, volontaire de l’association Enfants du Mékong qui a pour mission d’améliorer les conditions de vie des enfants pauvres en Asie du Sud-Est. Très sensible aux actions humanitaires, il me tenait à coeur de rencontrer et d’apporter mon aide à cette association qui soutient les enfants du Vietnam, de la Thaïlande, du Laos, des Philippines, du Cambodge, de la Birmanie et de la Chine). Visite d’une école puis des familles dans les bidonvilles de Manille, achat de fournitures scolaires grâce à des dons que nous avons récolté en France, on a suivi Marie-Cécile qui a pris le temps de partager avec nous sa mission d’un an sur place et nous a expliqué l’étendue des actions de l’association.

Pour donner la chance à un enfant d’accéder à l’éducation, cela ne coûte que 24 euros (6 euros après défiscalisation) !
Si vous souhaitez devenir parrain ou marraine, rendez-vous sur le site d’Enfants du Mékong.

Plus de détails à venir dans un prochain article !

INFOS PRATIQUES

Pas besoin de visa pour rejoindre les Phillipines
Prenez le temps : Les Philippines c’est un archipel de plus de 7000 îles, les déplacements ne sont pas toujours faciles.
Comment se rendre à Palawan ? Nous avons opté pour le plus simple, avec l’avion qui vous dépose à Puerto Princesa, la capitale de l’île. Il y a beaucoup de vols chaque jour (Air Asia et Cebu Pacific), donc pas d’inquiétude ! Si vous souhaitez rejoindre par la suite Port Barton ou El Nido, nous vous conseillons de prendre un van (un peu plus cher que le bus, mais avec plus de liaisons)
Argent à El nido : Depuis quelques mois, deux distributeurs sont disponibles mais nous vous conseillons quand même de prévoir de l’argent sur vous avant d’arriver !
Transport : Uber (moins cher que les Taxis à Manille), Jeepneys, Tricycles. Avant de monter dans un tricycle, n’hésitez pas à checker les tarifs réels en Uber pour ne pas vous faire trop arnaquer 😉 Les jeepneys sont les moyens de transport les plus économiques.
Téléphonie : Dès notre arrivée à l’aéroport de Manille, on a acheté une carte SIM locale qui nous aura bien servi durant notre séjour.
Hébergement : On avait tout booké à l’avance via Booking, Airbnb
Langue : Quasiment tous les philippins parlent anglais, on n’a eu aucun problème pour communiquer.

QUAND PARTIR AUX PHILIPPINES ?

Pour éviter la pluie et les typhons, nous vous conseillons de partir de Novembre à Mai. Cependant, si vous souhaitez profiter des rizières de Batad et Banaue au maximum, la meilleure période est à partir de Mars !

ITINÉRAIRE PHILIPPINES

J1 : Arrivée à Manille
J2 : Visite de Manille la journée, et bus de nuit le soir
J3 : Arrivée à Banaue, Début du Trek un stop au village de Cambulo
J4 : Trek jusqu’à Batad avec un stop au village de Batad
J5 : Fin du Trek jusqu’à Bangaan et départ vers Manille le soir en bus
J6 : Arrivée à Manille vers 5h, départ vers Puerto Princessa en avion puis Mini Van vers Port Barton
J7 : Port Barton
J8 : Port Barton
J9 : Départ vers El Nido en Van le matin
J10 : El Nido
J11 : El Nido, visite en Banka avec le Tour A. Nuit au camping
J12 : El Nido, visite en Banka avec le Tour B
J13 : Départ vers Manille depuis l’aéroport de El Nido
J14 : Manille
J15 : Vol retour

Itinéraire aux philippines

Nathalie

FROM PARIS TO THE WORLD

2 commentaire(s)

  1. Bonjour Nathalie,

    Ton blog est très bien réalisé et inspirant pour la suite de mes voyages 🙂

    Je n’ai jamais pris le temps de tenir un blog pour raconter mes aventures mais en voyant le tien cela me donne envie.

    Bref, je souhaitais te demander quel pays tu me conseillerais entre le SRI LANKA et les PHILIPPINES car tu as fait ces deux destinations qui m’intéressent pour mes prochaines vacances en Mars – Avril 2018.

    Je sais que c’est totalement différent et difficile de comparer mais j’aimerais avoir l’avis d’une personne qui a fait les deux.

    De plus, les tensions qui règnent aux philippines actuellement se ressentent-elles? Ou selon toi c’est totalement safe d’aller là bas en ce moment?

    Merci beaucoup par avance pour ton retour

    Belle soirée à toi

    Ludivine

    1. Hello Ludivine,
      Merci beaucoup pour ton commentaire 😉
      Ce sont en effet 2 pays très différents mais tout aussi magnifiques l’un que l’autre. Après, je t’avoue que mon voyage aux Philippines m’a beaucoup marqué et je ne peux que te le conseiller ! Pour notre part on n’avait pas du tout ressenti les tensions dans le pays.
      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *